Real Time Web Analytics

"Fouilles clandestines" à la Basilique de Saint-Hubert, un des auteurs assume son geste (Vidéo)!

Pin it!

677892203_B9710126967Z.1_20161102164908_000_GGV7TOM88.1-0.jpg

Pendant plusieurs mois, deux membres de l’ASBL « Les Hubertins, » à Saint-Hubert, ont entrepris de « fouiller clandestinement » au départ de la sacristie de la Basilique. Le but avoué ? Tenter de retrouver le corps de saint Hubert. Pour ce faire, ils ont creusé un tunnel. En découvrant le pot aux roses, en juin dernier, la commune a fait immédiatement cesser ces « fouilles ». Au grand dam des auteurs qui disent « avoir agi dans l’intérêt général ».

Pendant plusieurs mois, des membres de l’ASBL « Les Hubertins » à Saint-Hubert ont réalisé des « fouilles clandestines », au départ de la sacristie de la Basilique de la localité. Le but avoué ? Retrouver l’entrée de la crypte qui aurait hébergé la sépulture de plusieurs pères abbés mais peut-être aussi les reliques – jamais retrouvées à ce jour- de saint Hubert.

C’est l’échevine du culte Anne Félix qui a découvert le pot aux roses, en juin dernier, en se rendant à la Basilique. «  J’ai découvert des sacs remplis de remblais, explique-t-elle. En allant voir un peu plus loin, j’ai découvert un tunnel.  »

Ce dernier descend à 3,5 mètres de profondeur avant de repartir à l’horizontale sur une longueur de 3,5 mètres.

L’un des auteurs des fouilles, André Luzot, membre des Hubertins, assume son geste. «  Nous avons agi dans l’intérêt général, » commente notamment l’intéressé (voir la vidéo ci-dessous).

Plus d’informations prochainement sur le site de La Meuse Luxembourg  et dans l'édition papier de ce jeudi.

Les commentaires sont fermés.