Real Time Web Analytics

Interview de André Luzot, l’une des deux personnes qui ont creusé le tunnel

Pin it!

2016-11-03_080134.jpg

Vous avez participé au creusement du « tunnel »… Comment tout cela est-il arrivé ?

Oui, même si je trouve qu’il ne s’agit pas d’un tunnel à proprement parler. J’assume entièrement cet acte et je ne regrette pas ce qui a été fait. Nous avons agi dans l’intérêt général. En tant que membre de l’ASBL « Les Hubertins », j’ai souvent l’occasion de travailler pour la paroisse, le doyen… On s’occupe aussi du culte de saint Hubert. Dans ce contexte, nous avons décidé de dresser l’inventaire de la salle au trésor, mais aussi de la sacristie.

Pourquoi avoir choisi de creuser ? Et plus spécifiquement, pourquoi le faire dans la sacristie ?

Lors de l’inventaire, nous avons constaté que les meubles de la sacristie étaient très abîmés. En réparant la base, on a vu que le sol était meuble, qu’il y avait un creux. On a pensé qu’en creusant, on retrouverait peut-être l’escalier qui mène à la crypte et donc peut-être à saint Hubert. Nous avons décidé de faire quelques forages afin de voir ce qu’il en était. Nous avons aussi fait passer une caméra…

Ne pensiez-vous pas que ce que vous faisiez était dangereux et/ou illégal ?

Non. Je ne pense pas être dans l’illégalité. Personnellement, j’ai creusé entre novembre 2015 et juin 2016. Quand la commune nous a demandé d’arrêter de creuser, nous l’avons fait. Je crois qu’il s’agissait d’une fausse piste, car nous n’avons pas trouvé d’escalier. Mais je reste persuadé que si on retrouve la crypte, mais aussi les reliques, cela pourrait être un fameux plus tant au niveau religieux que pour l’économie de notre commune. La Basilique attire pas mal de monde et de manifestations…

Pourquoi avoir fait tout cela sans prévenir personne ?

Nous n’avons pas voulu nous cacher. Nous avons seulement décidé de creuser en dehors des heures d’ouverture pour permettre aux personnes de continuer à visiter la Basilique.

Vous pensez réellement que le corps de saint Hubert se trouve sous la Basilique ?

Nous aimerions en tout cas qu’on ferme toutes les portes. Nous avons eu l’occasion de faire passer un scanner. Ce dernier a révélé un certain nombre de cavités. Peut-être que l’une d’elles nous permettrait de découvrir l’entrée de la crypte. Nous avons de bonnes raisons de croire que cette crypte existe. D’ailleurs, nous aimerions que le sol de la Basilique soit sondé par un scanner plus technologique que celui que nous avons utilisé. Mais si nous voulons louer l’appareil, nous avons besoin de fonds… Si quelqu’un veut nous aider…

N.HN - La Meuse Luxembourg du 3/11/2016

Les commentaires sont fermés.