Real Time Web Analytics

Mise à la retraite à la Commune de Saint-Hubert

Pin it!

Lors des vœux de Nouvel An de l’Administration communale de Saint-Hubert, quatre personnes ont été admises à la retraite, voici leur carrière résumée par André Adam, pour le premier et Jean-Luc Henneaux pour les trois autres.

Henri Lierneux

20170113_191455.jpg

Henri Lierneux obtient son diplôme d’Auxiliaire Social à l’Institut Cardijn de Louvain-la-Neuve en juin 1974.

Contrairement aux idées reçues il n’a pas exercé toute sa carrière dans la commune de Saint-Hubert, en effet il a presté comme éducateur social à l’institut médico-psychiatrique du Val d’Aisne à Erezée du 1er août 1974 au 31 août 1975 et comme surveillant-éducateur à l’École Moyenne de l’État de Vaux-Chavanne du 1er septembre 1975 au 30 juin 1976.

Il débute sa carrière d’Assistant Social au CPAS de Saint-Hubert le 1er septembre 1977, il n’a donc pas connu la Commission d’Assistance Publique puisqu’avec la loi organique de 1976, les CAP sont devenues les Centres Publics d’Aide Sociale. Il y aura connu de nombreux conseillers et présidents… je ne vais pas les citer, de peur d’en oublier. Dans les bureaux situés à côté du home Herman, les assistants sociaux ont bien chaud puisque sous leurs bureaux du premier sont élevés quelques cochons nourris notamment des déchets de la maison de repos.

C’est pendant cette période qu’Henri entreprend avec succès une Licence en Sciences politiques, économiques et sociales.

 À la date du premier janvier 1995 Henri devient secrétaire et coordinateur pédagogique à mi-temps de DEFITS, Association chapitre XII (où le CPAS de Saint-Hubert est partenaire avec ceux de Libin, Tellin et Wellin). Il en a côtoyé des stagiaires, là non plus, je ne vais pas tous les citer.

 Depuis le premier avril 2009, Henri est mis à disposition de la Commune en qualité de chef de Projet du Plan de Cohésion sociale à mi-temps, il ne preste donc plus pour le CPAS à cette occasion.

Au premier août 2016 sonne l’heure de la retraite. Retraite, pas tout à fait, car Henri preste encore deux demi-journées par semaine à DEFITS pour écoler son successeur et partager son énorme carnet d’adresses.

Michel Laurent

20170113_193015.jpg

Michel Laurent entre à la commune de Saint-Hubert le 13 décembre 1979. C’était du temps du Bourgmestre CALOZET et du Secrétaire communal Auguste PONCELET. Il va progresser au sein des services communaux : sous-chef de bureau en 1991, chef de bureau administratif le 8 avril 1997 et, enfin, chef de bureau administratif avec échelle A1 (universitaire) le 15 avril 2014.

Jean-Luc Henneaux cite trois mots pour le résumer : « Perfectionniste, rigoureux et soigneux. Trois qualités dont a pu bénéficier notre service pendant près de quarante années. Et ce travail vous l’avez toujours fait en équipe, dans le respect de vos Collègues, qui vous le rendaient bien. Car peu auraient osé aller à l’encontre de vos avis et, on peut le dire, de votre autorité. »

Quand on lui demandait ce qu’il a retenu de sa carrière à la Commune, il répond : « les excellentes relations avec les Collègues, mais aussi les Bourgmestres et les Échevins ».

Bonne retraite, Michel.

Michel Fagnant

20170113_191742.jpg

Michel Fagnant est né à Les Tailles, Commune de Houffalize et y a vécu six ans, jusqu’au moment où son papa instituteur a été nommé à Odeigne (Commune de Manhay).   Et oui, la vocation familiale était bien présente et le chemin de Michel s’est naturellement tracé : il sera instituteur.

Après ses primaires, Michel poursuit ses études au petit séminaire à Bastogne en latin-math. Il fera ensuite les études d’instituteur à Carlsbourg de 1974 à 1976 et sera diplômé le 30 juin 1976.

Il intègre l’école communale d’Awenne en septembre 1976. Il va suivre une remarquable carrière d’instituteur pendant 39 ans à Awenne, devenant chef d’école dès 1979.

Il a connu les grandes années avec je pense trois classes en primaire et deux en maternelle. Il a aussi été le moteur de la rénovation de l’école, ce dont le village peut être particulièrement fier.

Danielle Pirnay

20170113_192210.jpg

Danielle Pirnay est née le 7 octobre 1959 à Rocourt.

Elle a fait ses humanités économiques à l’Athénée de Saint-Hubert et a été diplômée le 30 juin 1977.

Elle est entrée à la Commune de Saint-Hubert le 12 décembre 1978 (contrat de 40 heures semaine) et sera nommée rédacteur par le Conseil communal le 12 septembre 1980. Le Bourgmestre de l’époque était son concitoyen Raymond CALOZET.

Soucieuse de perfectionner sa formation elle s’est rapidement inscrite aux cours de sciences administratives de la province de Luxembourg pour être diplômée avec grande distinction le 13 juin 1985.

Elle est nommée chef de service administratif le 16 novembre 1998. Jean-Bernard GARRAUX était alors Bourgmestre. Elle est devenue l’un des piliers de l’administration, avec Marc Hotton et Michel Laurent.

Sa carrière à l’administration communale de Saint-Hubert se fera dans différents services : comptabilité (les deux Danielle/Danièle), travaux, enseignement. Elle connaissait aussi les matières de l’État Civil Population. Ses Collègues retiennent d’elle une grande méticulosité, une capacité de synthèse et de travail très importante. Quand Danielle prenait un dossier, il était ficelé et seule la signature de la Secrétaire Communale et du Bourgmestre manquaient encore.

Confrontée malheureusement à des problèmes de santé, elle a été admise à la pension le 1er septembre 2016.

S'en suivit le verre de l'amitié et un repas, puis un karakoké.

Cliquez ici pour voir l'album photo de la soirée.

 

 

Commentaires