Real Time Web Analytics

Saint-Hubert : quatrième édition du concours national d’imitation du brame du cerf

Pin it!

2018-10-18_082834.jpg

Le vendredi 02 novembre prochain, le domaine du Fourneau Saint-Michel accueillera la quatrième édition du concours national d’imitation du brame du cerf organisé en Belgique.

A partir de 18h00, les candidats au titre s’affronteront face à un jury composé de professionnels du monde forestier et animalier. Ils seront jugés sur la qualité de leur imitation de trois formes de brame (ou « raires »). Ils devront tour à tour imiter le brame de place (présence), le brame de poursuite et le brame de victoire/triomphe. Celui qui obtiendra la meilleure note recevra le titre de champion de Belgique d’imitation de brame du cerf 2018 ainsi que de nombreux cadeaux. Le spectacle sera ponctué d’un volet pédagogique sur le brame du cerf ; et sera suivi d’un repas du terroir « typique gibier ». La soirée sera rythmée par les interventions des sonneurs du Royal Forêt Saint-Hubert.

Les compétitions d’imitation de brame du cerf sont assez répandues en Europe de l’Est et en Allemagne, dont le championnat national existe depuis plus de 15 ans. En France, il existe depuis 2013. Il est organisé par le Parc Animalier de Sainte-Croix, qui a parrainé le concours belge. Cette année, les trois lauréats du concours de l’édition 2017 ont eu l’honneur de pouvoir participer au concours européen organisé en Slovaquie le 1er septembre dernier.

A priori décalé, ce type de concours se fonde sur une longue tradition de chasse et de gestion de la faune sauvage. Il participe à l'échange des connaissances dans le domaine des moeurs des grands ongulés mais aussi à l'entretien de liens d'amitié entre les passionnés de la nature.

Qu’est-ce que le brame du cerf ?

Chaque année, de la mi-septembre à la mi-octobre, la quiétude des forêts d’Ardenne est troublée par un spectacle fascinant. Cette période correspond à la saison des amours du cerf, qui émet alors d’étranges cris rauques que l’on appelle « brame » ou « raire ». Pour démontrer leur dominance et séduire les biches, les mâles se livrent à de rudes compétitions ponctuées de raires exprimant la présence, la langueur, le défi, la poursuite ou encore le triomphe.

L'imitation du brame

L'imitation des différents raires est un art ancestral. Il s’exerce à l'aide d'un appeau ou à la seule force des cordes vocales. En reproduisant leurs cris, chasseurs et autres passionnés de nature tentent de communiquer avec les cerfs pour les attirer, les approcher et les observer. Cette connaissance du « langage » de l’animal leur permet également d'évaluer son âge et son état de santé pour assurer un meilleur suivi et une meilleure gestion de la faune sauvage.

Le concours sera suivi d'un repas spécial gibier à l'Auberge du Prevost :

2018-10-18_082910.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel