Real Time Web Analytics

30e chapitre de la Confrérie de la Saint-Hubert (mise à jour de la vidéo)

Pin it!

2018-12-30_093938.jpg

Dans le courant du mois de novembre (désolé, les amis, je vous avais oublié) a eu lieu le trentième chapitre de la Confrérie de la Saint-Hubert.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo de la cérémonie, le discours d’ouverture de Jean-Pol Dachy et le discours d’intronisation de Stéphane Herin.  J’ai choisi Stéphane parce que je collabore occasionnellement avec lui lors de ses recherches historiques.

 

 

Discours d'ouverture

Samedi 10 novembre 2018

30ième Chapitre de la Confrérie de la Saint Hubert.

Qui aurait cru en 1988 que, trente ans plus tard, la Confrérie fêterait son trentième chapitre ouvrant de la sorte sa trentième année d’existence.

Il s’en est passé des choses depuis cette première fête.

Beaucoup d’évènements et de souvenirs depuis ces premières sorties « pecket » devant la Fontaine Place de l’abbaye à ce chapitre, trentième du nom, dans cette salle notre maison de Libin mise à notre disposition pour l’occasion. Pourquoi Libin me direz-vous ? Simplement parce que nous cherchions une salle susceptible de vous accueillir aussi nombreux cette année : 120 personnes, cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu pareille audience. 

Après les sorties « pecket » (et les rentrées parfois difficiles) la bière, notre bière « La Saint Hubert Cuvée du Borq » est arrivée, élaborée par un maître brasseur qui nous fait l’honneur d’être présent ce soir : Mr Thierry Maire que je salue à l’occasion. Ne dit-on pas que la mer, c’est fort, çà porte les bateaux. Eh nous pouvons en dire autant : Le Maire il est fort, il permet à la Confrérie de naviguer depuis près de trente ans. Merci à lui.

Est-il nécessaire de revenir sur les nombreux concerts organisés durant ces 29 années ? Oui peut être pour rappeler qu’après les 4 minis festivals Jazz du début ont succédé 13 festivals country avec des affiches à faire rêver pour l’époque, souvent égales voire supérieures à Cerhexe, la référence Belge en matière de festival country. Je profite également de l’occasion pour en remercier notre confère Charlie Angé, le sélectionneur musical de l’époque qui nous fait le plaisir d’être présent ce soir. Qu’on pourrait aussi rappeler, avant tout cela, les débuts d’Abbey Road sur la Place de l’Abbaye. Que de souvenirs ! Vous en reverrez des photos sur le montage qui sera projeté en boucle dans la salle du chapitre ici à côté durant le repas.

Le but premier de la Confrérie est et reste malgré tout la promotion de la ville de Saint Hubert. La Confrérie a toujours été très présente sur le terrain, que ce soit en Belgique ou à l’étranger. Promotion assurée par une présente ininterrompue dans la Fête de Saint Hubert du 3 novembre. Présente dans le marché organisé à l’occasion, marché dont elle est d’ailleurs à la base de la renaissance et quelle renaissance : plus de 5 000 personnes cette année.

Mais présence également dans d’autres manifestations locales : Journées Internationales de la Chasse et de la Nature du premier WE de septembre, Journées du Patrimoine cette année, Journée des Hubert du lundi de Pentecôte en collaboration depuis 4 ans avec les Hubertins, Chapitre des Compagnons de Saint Hubert (merci à Pascal Skorupka, représentant des Compagnons pour sa présence ce soir). Les occasions ne manquent pas à Saint Hubert.

Présence encore dans des manifestations à l’étranger. Plusieurs fêtes de la Chasse en France : Wailly Beaucamps en Baie de Somme à 2 reprises, Lamotte Beuvron dans la Loire et l’an dernier une expédition en Périgord à Nontron lors du championnat de trompes de chasse du Sud-Ouest Français. A chacune de ces occasions une représentation appréciée des organisateurs. Peut-être une piste à développer dans les années à venir.

Trente ans ! C’est beaucoup et c’est peu en regard des 90 ans d’existence de nos amis sonneurs du Royal Foret Saint Hubert que nous remercions de leur présence comme à chaque chapitre.

Trente ans. Des fondateurs de notre Confrérie, quelques-uns, de plus en plus rares, sont encore présents à chaque manifestation. D’autres nous rendent visite de temps à autre, comme notre ami Philippe, présent lors de nos derniers chapitres et que nous remercions de sa présence aujourd’hui.

Tant bien que mal, plutôt bien que mal d’ailleurs, les Confrères sont régulièrement sur le terrain. Mais la fatigue commence à se faire sentir (le poids des ans peut-être ?) et c’est pourquoi en cette trentième année nous lançons un appel à candidatures afin d’étoffer l’équipe actuelle. De la rajeunir afin de pouvoir continuer, afin de pouvoir dire dans quelques années… oufti 50 ans. Mais c’est une autre histoire, pas si impossible que çà, qui est encore à écrire.

Discours d'intronisation de Stéphane Herin.

2018-12-30_093845.jpg

 

Stéphane Hérin, est né à Bastogne le 15 juin 1964 et réside à Saint Hubert avec sa compagne Christina depuis 17 ans. Heureux papa de 3 enfants, il travaille comme ouvrier communal à Saint Hubert depuis quelques années déjà et, à ce titre, est ainsi présent partout dans Saint Hubert.

Stéphane est surtout connu pour ses recherches historiques, notamment sur un avion Halifax abattu durant la dernière guerre mondiale et retrouvé dans les bois entre Saint Hubert et Awenne. De longues recherches ont été nécessaires pour retrouver et assembler toutes les pièces d’un puzzle qui, une fois mis en place a permis des retrouvailles entre les familles des aviateurs tués lors de ce tragique épisode. Un monument est d’ailleurs dédié à cet événement. Il est situé près du point de chute et a été inauguré en présence de descendants des militaires de l’avion.

Suite à cette cérémonie et aux nombreux contacts qu’il a eu avec d’autres passionnés de faits historiques, il est devenu délégué local au souvenir Français. Depuis ce temps, et suite à ses nombreuses recherches, il s’est lié d’amitié avec des ressortissants Canadiens, Nouveaux Zélandais, Français, …  Nul doute que ce n’est pas terminé et qu’il trouvera encore beaucoup de faits permettant d’éclairer des points obscurs ou méconnus de l’histoire de Saint Hubert.

Voilà pour l’homme et cela suffisait certainement à une intronisation au sein de notre Confrérie.

Mais nous allons ajouter un second volet à cette intronisation. L’intronisation de ce soir est aussi l’occasion de saluer le travail important fourni par le staff ouvrier de la Commune de Saint Hubert.

En effet, depuis plusieurs années à l’occasion des nombreuses manifestations organisées ou co-organisées par notre Confrérie nous avons toujours eu le soutien logistique de la Ville et par conséquent des ouvriers communaux. Le travail réalisé à toujours été à la hauteur, les mises en place parfois difficiles, se sont le plus souvent déroulées dans la bonne humeur et concrétisées efficacement dans les délais impartis. On ne compte plus non les dépannages, urgents ou non, qui ont permis un déroulement normal des festivités. Tous ces cas de mises en place, dépannages, parfois sauvetages, nous ont toujours donné satisfaction et méritaient bien une citation dans notre chapitre. Voilà qui est fait et avec tous nos remerciements.

Nous ne pouvions bien évidement pas inviter et introniser toute l’équipe du service travaux de la ville (on a pas assez de médailles !) et ce médaillon de Franc Ripailleur d’honneur est remis à Stéphane avec le message de faire suivre nos remerciements au service travaux de la ville.

Merci à eux, merci à toi.

Commentaires

  • https://www.facebook.com/confreriedela.sainthubert

    Merci pour ce partage de bons moments !
    Et n'hésitez pas à nous rejoindre sur FB ... ainsi que lors de nos différentes activités !
    Bons débuts d'année à Toutes et Tous !

    Oli

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel