Real Time Web Analytics

Divers - Page 3

  • Saint-Hubert : tout sur les arrêts provisoires du TEC

    Pin it!

    2018-08-28_175808.jpg

    Le TEC vient sympathiquement de m'envoyer ce plan des arrêts provisoires et supprimés lors des travaux à Saint-Hubert.

    Il va de soi que je vous proposerai les mises à jour en fonction de l'avancée des travaux.

    Cliquez sur le plan pour l'agrandir.

  • Prévention incendies - Arrêté de police du Gouverneur de la Province

    Pin it!

    feu_ca4919dc953cd2d4b4ba59a92d3d2ccf.jpg

    La province de Luxembourg est actuellement confrontée à de fortes chaleurs et à une extrême sécheresse. Les conditions climatiques ne laissent par ailleurs pas entrevoir de précipitations abondantes dans les jours à venir. Afin de prévenir le risque d’incendie dans les espaces naturels (prairies, cultures, taillis, talus, bois, forêts), le Gouverneur Olivier Schmitz a décidé de prendre un arrêté de police interdisant sous peine d’amende ou d’emprisonnement toutes les activités humaines susceptibles d’occasionner ces incendies.

    Ainsi, dès ce 31 juillet 2018 à 10 h et jusqu’à nouvel ordre, il est interdit, sur tout le territoire de la province de Luxembourg :

    • d’allumer des feux de veillée ainsi que des feux de cuisson dans le cadre des camps établis par les mouvements de jeunesse ;
    • de porter et d’allumer un feu en dehors des zones forestières, excepté dans les aires à barbecue aménagées à cet effet sur le domaine public et habitations privées ;
    • de porter et d’allumer un feu en zone forestière, sans exception ni dérogation aucunes ;
    • d’utiliser un désherbeur thermique ou appareil assimilé ;
    • d’allumer et de faire décoller des lanternes célestes. 

    Il est par ailleurs utile de rappeler qu’en vertu du Code forestier, il est interdit de fumer en forêt sous peine d’amende. Le Code de l’environnement punit l’abandon de mégot d’une peine d’amende avec perception immédiate.

    Il convient également d’être particulièrement vigilant aux dangers potentiels. Une allumette, une cigarette, des tessons de bouteille ou l’échappement d’un véhicule stationné sur de hautes herbes peuvent provoquer la destruction de plusieurs centaines d’hectares d’espaces naturels : au cours de ces deux dernières semaines, la Zone de Secours Luxembourg est intervenue à 80 reprises sur des
    incendies de broussailles, herbes, forêts.

    Quelles que soient leurs activités, les professionnels sont aussi appelés à la plus grande prudence dans le maniement d’outillages susceptibles d’occasionner des débuts d’incendie.

    Toute personne qui constaterait un incendie doit impérativement se mettre le plus rapidement possible en sécurité et appeler immédiatement le 112.

    Cliquez ici pour consulter l’arrêté de police.

  • Demande de renseignements

    Pin it!

    Bonjour, 

    Via un commentaire, une personne avait demandé des renseignements. 

    Elle vient de m'envoyer le message suivant. Si vous savez répondre à sa question, soit vous donnez les informations via un commentaire à cette note, soit vous  un e-mail à  l'adresse du blog (blog-saint-hubert@proximus.be) et je transférerai.

    Voici sa demande :

    Le 29 avril dernier via le blog que vous gérez j'avais, dans un message, demandé des nouvelles de Mr Roger DEVILLE, ex Secrétaire du Royal Syndicat d'Initiative de votre ville ; j'avais rencontré avec plaisir Mr DEVILLE et Monsieur BONMARIAGE, votre Bourgmestre dans le cadre des fêtes de la nature et de l'environnement, à l'époque début septembre ; j'étais alors responsable de l'Office de Tourisme de la ville de GIEN (Loiret - France), région de chasse où nous avons un musée international de la nature et de la chasse ; j'avais émis l'idée d'un jumelage entre St Hubert et Gien, deux régions de chasse et d'une très belle nature...Malheureusement les deux Maires (St Hubert et Gien) sont décédes encore jeunes de maladie et le projet n'a jamais vu le jour... Je vous remercie par avance si vous pouvez me renseigner. Bien cordialement.

    Pierre MELOT

  • Dabacoustic remporte le prix du public lors du tremplin du Baudet’stival de Bertrix.

    Pin it!

    FB_IMG_1525517655215.jpg

    Il y avait une cinquantaine de candidatures au total, des groupes venant de toute la Wallonie, pour ce tremplin.

    5 groupes ont joué en finale hier soir, à la salle polyvalente à Libramont.

    Il y avait 2 prix en jeu : une programmation au Baudet’stival de Bertrix en juillet prochain et le prix du public (une aide financière pour l’acquisition de matos musical).

    C’est Tripode qui a été sélectionné par le jury pour jouer au Baudet’stival.

    Quant à Dabacoustic, ils remportent, haut la main, le prix du public (un public déchainé hier soir). 

    Félicitations à eux.

  • Le Bourgmestre de Saint-Hubert au « 71 »

    Pin it!

    B9713782588Z.1_20171111134227_000+GAIA4T2I5.1-0.jpg

    Jean-Luc Henneaux, le Bourgmestre de Saint-Hubert, vient de l’annoncer sur son mur Facebook, il va participer, avec des citoyens de la commune de Saint-Hubert au jeu de RTL-TVI, le « 71 ».

    Voilà ce qu’il dit :

    Et voilà, un citoyen m’avait inscrit et je viens d’être contacté pour participer au jeu 71 sur RTL. Une belle occasion de mettre en valeur notre Commune et ses Citoyens.
    Pour les personnes intéressées à participer, un toutes-boîtes sera distribué dans les tous prochains jours pour s’inscrire. Soyez attentifs.

     

  • Article polémique sur l’ancien club de football de Vesqueville.

    Pin it!

    Ce jeudi, l’Avenir du Luxembourg se fendait d’un article assez polémique sur l’ancien club de Football de Vesqueville (cliquez sur l’image ci-dessous pour le découvrir, puis cliquez à nouveau pour l'agrandir et permettre facilement la lecture).

    2018-01-13_085928.jpg

    Et, ce vendredi, le même journal passait un autre article, nettement moins visible, où Jean-Luc et Pierre Henneaux, respectivement Bougmestre et Échevin des sports, tenaient à remettre les pendules à l’heure :

    « Si l’on en croit les propos de Mme Jamotte (ex-présidente du club, la vie du club s’est arrêtée après que des sangliers aient causé des dégâts importants au terrain et qu’un boiler ait rendu l’âme, écrivent-ils. Ces deux incidents ajoutés à une déliquescence manifeste des infrastructures auraient nui à l’attractivité du club pour recruter d’éventuels nouveaux joueurs.

    Résumer le problème du club à des questions purement matérielles relève de la facilité. Cela d’autant plus que la Commune n’a jamais rechigné à donner un coup de main quand c’était nécessaire comme elle le fait actuellement à Awenne. En ce qui concerne Vesqueville, nous avions préparé en 2016 un dossier de 25 000 € pour une rénovation totale des vestiaires et les crédits avaient été prévus en 2017 ? Au vu de la disparition du club, les travaux n’ont pas été engagés.

    De la même manière, nous avons obtenu un subside et placé un nouveau groupe électrogène pour le club. Le précédent, mis en place avant notre arrivée, était loué 6000 € par an par la Commune, à charge du contribuable. Tirer une ligne électrique sur plus d’un kilomètre jusqu’au terrain était impayable au vu des contraintes techniques et financières.

    Quant à l’achat du terrain de Saint-Hubert, il répondait simplement à la volonté de la Commune de placer tous les clubs de football sur un pied d’égalité. Celui de Saint-Hubert était le seul à ne pas être propriété de la Commune et le club payait une location au propriétaire qui, d’ailleurs, envisageait de rompre le bail. »

    Rappelant aussi leur attachement à un club où ils ont joué (et que leurs pères ont fondé), ils ajoutent que “ceux qui connaissent le club de football de Vesqueville savent qu’il ne faut pas imputer ses problèmes et sa disparition à la Commune de Saint-Hubert, ni à ses responsables, fussent-ils d’anciens joueurs. Pour s’en sortir aujourd’hui, les clubs doivent conjuguer les aspects sportifs à une capacité de gestion certaine ; c’est regrettable, mais ce n’est ni l’argent des communes ni celui des sponsors qui les sauveront.

    À noter aussi qu’ils précisent qu’il n’y aura pas de terrain de moto-cross sur ce site, car il est situé sur une zone de captage.

  • Saint-Hubert : un écrivain public est là pour vous aider !

    Pin it!

    2018-01-10_180350.jpg

    Vous voulez écrire une lettre, mais vous n’êtes pas au top en français ?

    Vous ne voyez pas bien ce que veut l’administration ou le fournisseur qui vous écrit ?

    Vous avez besoin d’un coup de main pour écrire :

    • À une administration (communale, provinciale, fiscale);
    • À un fournisseur (électricité, gaz, mazout, télévision, Internet);
    • À un (futur) employeur;
    • À une connaissance.

    Vous cherchez à comprendre un courrier administratif et à répondre à la bonne personne dans les délais?

    À partir du 16 janvier, un écrivain public sera là pour vous aider gratuitement à Saint-Hubert.

    • Où : Place de la Mutualité, 2
    • Quand : Tous les 1ers et 3e mardis du mois (en même temps que le marché).

    Il vous écoute, vous conseille et vous aide en toute confidentialité. Il rédige le courrier pour vous, vous n’avez plus qu’à le signer le mettre sous enveloppe et le poster. Seul le coût de l’enveloppe et des timbres postaux est à votre charge.

    Après Marche, Arlon, Bastogne, Hotton, Barvaux, etc., le voilà à présent à Saint-Hubert. Séverine Pierret, pour le groupe PS+, Stéphane Paquet, qui coordonne les écrivains publics au sein de PAC Liège, Jacques Devillers, secrétaire de la mutualité socialiste du Luxembourg et Paul Gruselin, le futur écrivain public, ont présenté ce service gratuit ce mercredi 10 janvier 2018.

    Il vous est offert par l’Union Socialiste Communale (USC) de Saint-Hubert en collaboration avec la Mutuelle Socialiste et Présence et Action culturelle (PAC, régionale de Liège).

    Information et rendez-vous : Paul Gruselin — 0479/43.28.17

    Plus d’infos :

  • Saint-Hubert : les travaux de rénovation urbaine devraient commencer à la sortie de l'hiver.

    Pin it!

    2018-01-04_081314.jpg
    Image Google Street - octobre 2009

    C’est « La Meuse Luxembourg » qui en parle dans son édition de ce 4 janvier.

    Tout d’abord, la Basilique devrait bientôt disposer d’un nouvel éclairage qui mettra plus en valeur l’édifice.

    Ensuite, le projet de rénovation urbaine de la Ville avance également bien. La phase concernant la modernisation du tronçon entre le rond-point du Cerf Crucifère et l’hôtel de ville va bientôt se concrétiser. L’auteur de projet a été désigné et les travaux devraient débuter à la sortie de l’hiver, en février et en mars. Une prochaine phase de ce projet de rénovation urbaine concernera le tronçon entre l’église Saint-Gilles et la piscine.