Real Time Web Analytics

Divers - Page 5

  • Le Cor de Chasse », de Saint-Hubert, fait son entrée dans le Gault&Millau

    Pin it!

    hotel-le-cor-de-chasse-facade-st-hubert-812483.jpg

    Ce lundi, Gault&Millau a dévoilé ses résultats et les lauréats pour son guide 2017. Au total, 43 établissements de la province de Luxembourg figurent dans l’ouvrage dédié à la gastronomie. Tout comme l’année dernière, L’Auberge de la Grappe d’Or à Torgny reste seule en tête avec un excellent 17/20. Le Cor de Chasse, table traditionnelle à Saint-Hubert, fait son entrée dans le guide en tant que restaurant côté.

     « Après 30 ans d’existence, c’est la première fois que je bénéficie d’une cote », explique le chef, Philippe Arnoldy, à « La Meuse Luxembourg ». « Les années précédentes, je faisais partie des tables recommandées. Je suis un vieux célibataire de 60 ans, passionné par la cuisine qui gère mon établissement seul, et franchement j’ai peur des répercussions de cette entrée en tant que nouveau restaurant coté de la province de Luxembourg. Enfin, ce serait mentir de dire que cette cote dans le Gault&Millau ne me fait pas plaisir. »

    Retrouvez l’article complet, sous la plume de Sylvain Cotman, dans « La Meuse Luxembourg » de ce 8 novembre 2016.

    Catégories : Divers Lien permanent
  • Avis de Léon François, l’ancien président du Cercle historique de la localité.

    Pin it!

    2016-11-03_080112.jpg

    Qu’est devenu le corps de saint Hubert ?

    Les versions divergent à ce sujet. Les historiens s’accordent toutefois sur un point : les reliques du saint auraient « disparu » au 16e siècle. « C’était l’époque où les catholiques et les protestants se faisaient la guerre, raconte Léon François, l’ancien président du Cercle historique de la localité. Et deux hypothèses coexistent. D’une part, certains disent que le corps de saint Hubert aurait été détruit lors du pillage par les Huguenots (nom donné aux Français protestants) en 1568. D’autres pensent que les reliques — très importantes pour les catholiques à cette époque — pourraient avoir été mises à l’abri par le père abbé. Dans ce cas, le corps pourrait avoir été « caché » non loin du site du monastère. »

  • Interview de André Luzot, l’une des deux personnes qui ont creusé le tunnel

    Pin it!

    2016-11-03_080134.jpg

    Vous avez participé au creusement du « tunnel »… Comment tout cela est-il arrivé ?

    Oui, même si je trouve qu’il ne s’agit pas d’un tunnel à proprement parler. J’assume entièrement cet acte et je ne regrette pas ce qui a été fait. Nous avons agi dans l’intérêt général. En tant que membre de l’ASBL « Les Hubertins », j’ai souvent l’occasion de travailler pour la paroisse, le doyen… On s’occupe aussi du culte de saint Hubert. Dans ce contexte, nous avons décidé de dresser l’inventaire de la salle au trésor, mais aussi de la sacristie.

    Pourquoi avoir choisi de creuser ? Et plus spécifiquement, pourquoi le faire dans la sacristie ?

    Lors de l’inventaire, nous avons constaté que les meubles de la sacristie étaient très abîmés. En réparant la base, on a vu que le sol était meuble, qu’il y avait un creux. On a pensé qu’en creusant, on retrouverait peut-être l’escalier qui mène à la crypte et donc peut-être à saint Hubert. Nous avons décidé de faire quelques forages afin de voir ce qu’il en était. Nous avons aussi fait passer une caméra…

    Ne pensiez-vous pas que ce que vous faisiez était dangereux et/ou illégal ?

    Non. Je ne pense pas être dans l’illégalité. Personnellement, j’ai creusé entre novembre 2015 et juin 2016. Quand la commune nous a demandé d’arrêter de creuser, nous l’avons fait. Je crois qu’il s’agissait d’une fausse piste, car nous n’avons pas trouvé d’escalier. Mais je reste persuadé que si on retrouve la crypte, mais aussi les reliques, cela pourrait être un fameux plus tant au niveau religieux que pour l’économie de notre commune. La Basilique attire pas mal de monde et de manifestations…

    Pourquoi avoir fait tout cela sans prévenir personne ?

    Nous n’avons pas voulu nous cacher. Nous avons seulement décidé de creuser en dehors des heures d’ouverture pour permettre aux personnes de continuer à visiter la Basilique.

    Vous pensez réellement que le corps de saint Hubert se trouve sous la Basilique ?

    Nous aimerions en tout cas qu’on ferme toutes les portes. Nous avons eu l’occasion de faire passer un scanner. Ce dernier a révélé un certain nombre de cavités. Peut-être que l’une d’elles nous permettrait de découvrir l’entrée de la crypte. Nous avons de bonnes raisons de croire que cette crypte existe. D’ailleurs, nous aimerions que le sol de la Basilique soit sondé par un scanner plus technologique que celui que nous avons utilisé. Mais si nous voulons louer l’appareil, nous avons besoin de fonds… Si quelqu’un veut nous aider…

    N.HN - La Meuse Luxembourg du 3/11/2016

  • « Fouilles clandestines » sous la Basilique – L’Article de « La Meuse Luxembourg »

    Pin it!

    677892203_B9710126967Z.1_20161102164908_000_GGV7TOM88.1-0.jpg

    En juin dernier, Anne Félix, l’échevine du culte de Saint-Hubert, a découvert qu’un tunnel avait été creusé dans la sacristie de la Basilique de Saint-Hubert. Sans autorisation préalable. Les auteurs — deux membres de l’ASBL « les Hubertins » — assument leur geste. Ils voulaient retrouver les reliques de saint Hubert. La majorité communale compte faire reboucher le « trou ». Un PV pour infraction à l’urbanisme a été dressé.

    Lire la suite

  • Basilique de Saint-Hubert : des fouilles déjà dans les années 50 !

    Pin it!

    677892203_B9710126967Z.1_20161102164908_000_GGV7TOM88.1-0.jpg

    Luc Chalon, ancien Borquin, m'écrit ceci :

    Bonjour/Bonsoir

    Je viens de voir à la TV que l'on parlait de mon bourg natal, Saint-Hubert , où j'ai passé mon enfance à l'ombre de la basilique , où j'ai d'ailleurs été enfant de chœur.

    Je vous écris ces quelques lignes afin de vous signaler, si vous ne le saviez déjà que des fouilles ont déjà été faites, précisément au départ de ce local qui fait partie de la sacristie et où étaient rangés les vêtements revêtus par les prêtres lors des offices.

    C'était dans les années 50...lorsque l'on a enlevé les pavés de l'intérieur de la basilique pour mettre le chauffage dans le sol au lieu des gros poêles en fonte. On avait trouvé une galerie dans ce local, et la troisième marche basculait, un piège pour retarder les...poursuivants , sans doute. Mais cette galerie était longue de plusieurs km et débouchait dans la forge du Fourneau St Michel. On avait à l'époque le tracé de cette galerie, effondrée à de nombreux endroits. On a bâti le pénitencier sur cette galerie qui passe sous le bois du Fays, pas loin du parc à Gibier , etc.

    Cela m'étonne donc que l'on recherche le corps de St Hubert alors qu'on a pu l'emmener n'importe où au départ du Fourneau. Il était Duc d'Aquitaine donc suivant les habitudes de l'époque on a pu l'inhumer en Aquitaine, ou à Liège, Maastricht ou Aix la Chapelle où il était connu.....?

    Pour ce que j'en dis...

    Bien à vous
    Philippe Chalon

    Si vous avez d'autres informations sur l'historique de ces fouilles, n'hésitez pas à me les envoyer à mon adresse email : blog-saint-hubert@proximus.be

    Et en attendant, bonne Saint Hubert !

  • Fermeture temporaire du musée Redouté de Saint-Hubert

    Pin it!

    2016-11-03_072239.jpg

    On m'informe que le Musée Pierre-Joseph Redouté, de Saint-Hubert sera fermé pour un gros mois, suite à des fuites dans les canalisations de chauffage.  Il s'agit d'un gros travail de réparation.  je ne manquaerai pas de vous prévenir lors de sa réouverture.

    Catégories : Divers Lien permanent
  • Interview du Bourgmestre Jean-Luc Henneaux et de André Luzot à propos des fouilles clandestines

    Pin it!

    2016-11-02_204502.jpg

    Ci-après une interview de Jean-Luc Henneaux.


    Saint-Hubert: un tunnel sous la Basilique par sudpresse

    Catégories : Divers Lien permanent
  • "Fouilles clandestines" à la Basilique de Saint-Hubert, un des auteurs assume son geste (Vidéo)!

    Pin it!

    677892203_B9710126967Z.1_20161102164908_000_GGV7TOM88.1-0.jpg

    Pendant plusieurs mois, deux membres de l’ASBL « Les Hubertins, » à Saint-Hubert, ont entrepris de « fouiller clandestinement » au départ de la sacristie de la Basilique. Le but avoué ? Tenter de retrouver le corps de saint Hubert. Pour ce faire, ils ont creusé un tunnel. En découvrant le pot aux roses, en juin dernier, la commune a fait immédiatement cesser ces « fouilles ». Au grand dam des auteurs qui disent « avoir agi dans l’intérêt général ».

    Lire la suite