Real Time Web Analytics

UTA Saint-Hubert - Page 2

  • Conférence de l’UTA ce vendredi 3 mars : « Maria Callas, la femme qui réinventa l’opéra »

    Pin it!

    1474103283.jpg

    Martine CADIERE
    "Maria Callas, la femme qui réinventa l'opéra"
    le vendredi 03 mars au Palais abbatial à 15 h
     
     
    Martine CADIÈRE vit entre Waterloo et le Périgord Noir.  Auteure et conférencière, elle est membre de l’Association des Conférenciers de langue française et de l’Association des Écrivains belges.
    "J'admire les grandes figures féminines qui ont marqué l'histoire", explique-t-elle simplement. Des choix subjectifs, bien sûr, mais réfléchis. "Ce sont des femmes qui ont une forte influence, qui dégagent quelque chose... et qui aident les gens aussi. C'est donc naturellement que Martine Cadière s'est intéressée à La Callas.
    Maria Callas a fait passer avant tout le reste son chant, son art, sa voix, et sa volonté de réinventer l’opéra. Autour de la diva s’est édifié un véritable mythe. Son extraordinaire carrière démontre avec éclat la toute-puissance de l’esprit humain : elle prouve que le courage, l’obstination, la volonté et le travail conduisent aux plus hauts sommets.
    La vie de Maria Callas est aussi l’histoire d’une voix. Jamais deux vies ne se sont trouvées aussi étroitement confondues, imbriquées l’une dans l’autre, que celle de cette femme et celle de son chant, avec ses éclats sublimes et ses terribles angoisses.
    Après Callas, on ne peut que chanter l’opéra différemment.
  • Conférence de l’UTA ce vendredi 3 février : « La Russie soviétique »

    Pin it!

    KORSAK_Sacha.jpgVendredi 3 février à 15 h au palais Abbatial de Saint-Hubert, conférence de Sacha Korsak : « La Russie soviétique ».

    Союз Советских Социалистических Республик ou CCCP en russe, bref l’URSS… a regroupé 15 républiques entre 1922 et 1991. L’orateur, professeur de langue russe, retracera tout un pan d’histoire marqué par la dictature stalinienne avec les goulags et plans quinquennaux, la guerre froide au temps de Nikita Kroutchev et John Kennedy rivaux dans la course spatiale ou réunis à Vienne… L’intérêt de Leonid Brejnev pour les questions internationales, la perestroïka de Mikhaïl Gorbatchev, l’avènement de Vladimir Poutine… autant de thèmes pour revisiter des moments clés de l’histoire mondiale.

  • Conférence de l’UTA ce vendredi 20 janvier : « Comment devient-on génocidaire ? »

    Pin it!

    52da8fd43570ba3e183d2d54.jpg

    Conférence de l’UTA ce vendredi 20 janvier à 15 h au Palais abbatial : « Comment devient-on génocidaire ? », par Damien Vandermeersch.

    Le génocide rwandais, on le sait, a été le théâtre de crimes monstrueux, et a mené à des réalités inconcevables, qui dépassent l’entendement. Face à de tels crimes, les questions se bousculent : comment en est-on arrivé à de telles extrémités ? Comment des êtres humains ont-ils été capables de commettre de telles atrocités à l’égard de leurs semblables ?

    Damien Vandermeersch a rencontré de nombreux génocidaires. Juge d’instruction dans les années 1990, il s’est vu à l’époque confier les « affaires Rwanda » en Belgique. Durant toutes ces années, il a aussi étroitement collaboré avec les enquêteurs du TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda). Les enquêtes de Damien Vandermeersch ont notamment permis l’inculpation de Bernard Ntuyahaga, un ancien officier rwandais, accusé des meurtres du Premier ministre de l’époque, Agathe Uwilingiyimana, et des dix Casques bleus belges.

    En sa qualité de juge d’instruction, l’auteur a donc été amené à rencontrer non seulement les victimes et les témoins, mais aussi les auteurs présumés de cette tragédie, à leur donner un espace de parole, dans le cadre des procès, à côtoyer ces terribles réalités. Une référence dans ce dossier douloureux.

  • Conférence de l’UTA ce vendredi 6 janvier : Le peintre Georges de La Tour

    Pin it!

    Photo.jpg

    Conférence de l’UTA ce vendredi 6 janvier à 15 h au Palais abbatial, au programme : Emmanuel GRÉGOIRE, « La peinture de Georges de La Tour, découvertes récentes et interprétations nouvelles… »

     

    Lire la suite

  • Conférence de l'UTA ce 16 décembre.

    Pin it!

    maxresdefault.jpg

    L’Université des Aînés vous propose ce vendredi 16 décembre, à 15h, au Palais Abbatial de Saint-Hubert une conférence  de Jan LERUT: "Les transplantations d'organes, hier, aujourd'hui, demain"

    Le professeur Jan Lerut, directeur du centre de transplantation de l'UCL, abordera le thème de l'évolution de la transplantation d'organes en Belgique. Utilisée depuis plus d'un demi-siècle, elle constitue une thérapie éprouvante, souvent en dernière alternative pour les patients. Au fil du temps, la recherche scientifique progresse pour la rendre moins éprouvante en réduisant  les effets secondaires, mais aussi en favorisant la tolérance immunitaire pour permettre la diminution du risque de rejet. La première transplantation en Belgique date de 1960.

    La  Belgique est un des leaders du nombre de prélèvements et de transplantations  (925 en 2012). Ce taux élevé est le résultat de l'information à la population par des campagnes nationales de sensibilisation. Le  nombre des donneurs est malgré tout plus faible que les besoins des patients.
    Comment se déroule le prélèvement?  Quels organes peut-on greffer?  Comment exprimer son accord? ....  Autant de questions auxquelles le professeur Lerut apportera des réponses.
     
  • L’UTA Saint-Hubert s’interroge sur « Les centenaires ou les déterminants de la longévité »

    Pin it!

    LMarion.jpg

    Conférence de l’UTA ce vendredi 4 novembre 2016 à 15 heures au Quartier abbatial de Saint-Hubert : « Les centenaires ou les déterminants de la longévité ».

    Elle sera donnée par Michel Poulain.

    Michel POULAIN, Docteur en démographie & professeur à la faculté des sciences économiques, politiques et sociales de l’U.C.L., Directeur de recherche au F.N.R.S., membre de l’association internationale des démographes de langue française, entreprendra, parmi les multiples domaines de recherche relatifs à la gestion démographique, une étude de la longévité et de la validation de l’âge des personnes très âgées.

    Lorsqu’on travaille sur les centenaires, on n’étudie pas la mortalité, mais la longévité. Sur base de données reconnues internationalement, Michel POULAIN recensant 6000 centenaires de Belgique nés après 1870, pourra déceler les différents facteurs d’espérance de vie. Pour étoffer son étude, il vise très large et voyage entre autres en Belgique, en Sardaigne, en Géorgie et à Okinawa.

    Il participe également au projet européen centré sur le caractère héréditaire de la longévité. Parmi tous les facteurs favorisant l’espoir de devenir centenaire, il nous dira certainement combien le caractère positif des personnes est capital.

    Soyons toujours optimistes.

  • L'UTA de Saint-Hubert vous invite à une excursion à Liège

    Pin it!

    L'UTA de Saint-Hubert vous invite à une excursion à Liège le mercredi 26 octobre.

    Au programme, la possibilité de visiter deux expositions :

    21 RUE LA BOETIE –  Musée de La Boverie – Liège

    Tempora présente une exposition d’art et de civilisation en collaboration avec Anne Sinclair, auteur du livre 21 rue La Boétie, où elle décrit le parcours de son grand-père, Paul Rosenberg, l’un des grands marchands d’art de la première moitié du siècle dernier.

    Au-delà de la carrière de cet homme d’exception, homme d’affaires avisé et amateur éclairé, ami et agent de Picasso, Matisse, Braque, Léger, Marie Laurencin, l’exposition étudie le double tournant de l’histoire de l’art : l’invention de l’art moderne et, sous le coup du cataclysme nazi, le déplacement du centre mondial de l’art de Paris à New York, de l’Europe aux Etats-Unis.

    -  Une exposition inspirée des souvenirs familiaux d'Anne Sinclair ;  
    -  plus de 60 chefs-d'œuvre représentant le meilleur de l'art moderne dont de nombreuses toiles jamais montrées en Belgique ;
    -  des documents inédits exceptionnels ;
    -  des dispositifs multimédia innovants ; 
    -  un concept d'exposition d'un genre nouveau, mêlant étroitement Histoire et histoire de l'art.

    DALI COMME VOUS NE L’AVEZ JAMAIS VU !

    Le fil rouge de l’exposition, comme son titre l’indique, est celui des identités successives de Dali : Salvador l’enfant, Salvador Dali l'un des plus célèbres artistes du XXème siècle et enfin Dali l’excentrique star des média.

    L’exposition est une œuvre surréaliste à part entière. Les œuvres authentifiées du Maître sont intégrées dans un gigantesque décor d’esthétique surréaliste.

    Une évocation colorée au travers d'un parcours de plus de 2000 m2 scénarisé autour du génie flamboyant de cet artiste éternel et universel. Une promenade menant de surprises en étonnements et de découvertes en ravissements qui ne laissera personne insensible.

    Une exposition "bouleversifiante" qui a pour but de promouvoir l’œuvre artistique, culturelle et intellectuelle de l’artiste. Cette évocation grandiose est une œuvre artistique à part entière grâce à laquelle TOUT VISITEUR SERA IMMERGÉ DANS UN MONDE DÉCALÉ, unique et fascinant.

    Plus d'infos sur leur site : http://www.utacentreluxembourg.be/activites.html

  • "Enfants de Roumanie" le vendredi 23 septembre au Palais abbatial de Saint-Hubert

    Pin it!

    08-07-2013_ROUMANIE_FCV_chartee_web_copie_cle467d6a.jpg

    Au plaisir de vous accueillir à cette conférence de l'UTA :
     
    Nathalie CHASSEPIERRE :
    "Enfants de Roumanie"
    le vendredi 23 septembre à 14 h au Palais abbatial de Saint-Hubert
     
    La politique ultra-nataliste de N. Ceaucescu, le conducator roumain, a engendré un effet pervers : la multiplication d’orphelinats pour accueillir les enfants de familles  au statut socio-économique précaire…. Des lits à barreaux, des regards hagards d’enfants souvent privés d’affection.... c’est la sordide réalité.
     
    Touchés par le sort des enfants des "Casa de Copii", Nathalie Chassepierre et ses collègues professeurs de l’option ”Puériculture” de l’Institut Notre-Dame à Saint-Hubert vont organiser des stages en terre roumaine.
     
    Ils les doubleront d’une opération appelée "Le chemin de l’espoir" : envoi de vêtements, de chaussures, de vivres …  Pour stimuler l’économie locale, ce sera aussi l’achat de légumes, de viande…   Dans la suite, la conférencière va créer un groupe “Les cinq filles” pour aider l’orphelinat de Tirgu Carbunesti : brocantes, confection de bavoirs et pyjamas,  réalisation de jouets, vente de truffes.... vont témoigner de leur sens de la solidarité lors de chaque voyage annuel.
     
    Une expérience unique qui donne sens à une phrase de Pythagore : “L’homme n’est jamais aussi grand que lorsqu’il est à genoux pour aider un enfant”!