Real Time Web Analytics

Les candidats aux élections 2018 pour la commune de Saint-Hubert

Pin it!

Sur cette page, vous retrouverez toutes les infos que les différentes listes m'ont envoyées à propos de leurs candidats.

Il est bien entendu que je vous tiendrai averti des mises à jour sur cette page.

Cap 2018

Céline Nicolas

Cap-16b.jpg

Depuis de nombreux mois, Céline a pris en charge la coordination du groupe CAP : elle organise, planifie, contacte, innove, rassemble, structure l’équipe de CAP au quotidien, avec efficacité, rigueur et bienveillance.
 
Céline, qui habite à Saint-Hubert, a 43 ans ; elle est assistante sociale dans le secteur de l’aide à la jeunesse.

Gaëlle Broggi-Henneaux

Cap-14.jpg

Gaëlle Broggi-Henneaux, 35 ans, vit à Lorcy et est originaire d’Hatrival. Gaëlle mène sa vie d’épouse, de maman de quatre enfants et d’assistante extra-scolaire à l’école d’Arville, en s’appuyant sur des valeurs fortes acquises au sein d’une famille où les différentes générations s’entraident. 
 
Arnaud Colette

Cap-03.jpg

Borquin pure souche, fier de ses racines auxquelles il est viscéralement attaché, Arnaud Collette est un jeune citoyen de 25 ans, impliqué et innovant tout en étant joyeux et drôle. Assistant social de formation, il travaille au sein de l’équipe pluridisciplinaire de SOS Enfants. Vous le croiserez régulièrement au RFC Saint-Hubert où il joue, ainsi qu’à la salle de Mini Foot de Saint-Hubert.

Christine Chalon-Palizeul

Cap-02.jpg

Christine, 45 ans, vit à Saint-Hubert. Épouse d’Eric, maman de Justine et d’Arnaud, cette femme dynamique et souriante est infirmière et enseigne les soins infirmiers chirurgicaux aux étudiants de la Haute École Robert Schuman de Libramont. Elle vient récemment d'obtenir le diplôme d'instructrice universitaire en « simulation en santé » et développe cette spécialité au sein de son établissement.

Kevin Debourse

Cap-07.jpg

Kevin Debourse, 29 ans, habite à Poix-Saint-Hubert avec son épouse Jessica et leurs deux enfants.Kevin, c’est le bon conseil au coin de la rue : il est magasinier-vendeur dans le centre de Saint-Hubert et aime prendre le temps de renseigner ses clients avec le sourire. Sa profession lui permet d’être en contact régulier avec les habitants de la Commune, de les écouter.

Pauline Picard

Cap-12.jpg

Originaire d’Arville et vivant à Saint-Hubert avec Jeremy Felix, Pauline Picard, 25 ans, est la benjamine de l'équipe. Elle est infirmière indépendante à domicile.

Laurent Breuskin

Cap-09.jpg

Laurent Breuskin a 47 ans ; il est le papa attentif de trois enfants. Originaire de Saint-Hubert et amoureux de sa Commune, Laurent est passionné par le patrimoine et l’histoire de Saint-Hubert. C’est pourquoi il s’investit dans plusieurs organisations et associations : il est notamment administrateur au RSI, membre actif au sein de l’ASBL Les Hubertins et membre de la Conférence Saint-Vincent de Paul.

Sandrine Boucquey-Colson

Cap-10.jpg

Epouse de Frédéric Colson, maman d'Edwige et de Mathis, Sandrine a 48 ans. 
Juriste de formation, elle est Responsable ressources humaines et juridique dans une société informatique, un métier dans lequel l’Humain a une place centrale.

Josianne Petit-Coulon

Cap-06.jpg

Josianne Petit, 57 ans, réside à Awenne depuis 35 ans. Elle est mariée et maman de Julien et Amandine Coulon.
Assistante médicale au Ministère de la justice, Josianne est également Conseillère au CPAS depuis 9 ans.

Francis Claude

Cap-11.jpg

Francis Claude, 54 ans, est domicilié à Arville depuis une trentaine d'années. Il est l’époux de Vinciane Fourny et le papa d’Alison et Margaux.
Francis est technico-commercial dans le domaine de la serrurerie, poste dans lequel il a un haut niveau de responsabilité et de prise de décision.

André Adam

Cap-13.jpg

 André Adam, 55 ans, est marié et papa de trois enfants de 26, 22 et 19 ans. Il est éducateur spécialisé auprès de personnes handicapées et polyhandicapées depuis 33 ans, et délégué syndical.

Anne Hartman-Henneaux

Cap-04.jpg

Anne Henneaux, 52 ans, est employée administrative auprès de Vivalia et vit à Arville. Épouse de Bernard Hartman, elle est la maman de Thomas (27 ans), François (25 ans) et Hélène (23 ans).

Anne Berg-Jadoul

Cap-08.jpg

Née à Arlon en 1959, elle habite à Awenne depuis son mariage avec Gérard Jadoul en 1981 à la fin de ses études de philologie classique (langues anciennes, latin et grec) à l’Université de Louvain. Ils ont 5 enfants. Elle a enseigné dès le début dans le secondaire libre à Saint-Hubert, principalement le latin de la 1ère à la 6ème secondaire mais aussi le français dans les sections  de qualification et de professionnel.

Patrick Pierlot

Cap-17.jpg

Patrick Pierlot, 46 ans, vit à Saint-Hubert. Il est échevin et comptable dans une société de gestion de fonds d’investissement. Il consacre son temps libre aux voyages, à l’œnologie, à la nature, au football, ainsi qu’à ses amis, ses filleules et sa famille.

Jean-Louis Brocart

Cap-05.jpg

 Jean-Louis Brocart, 61 ans, c’est le senior de l’équipe CAP 2018. Et le Monsieur « 100 idées à l’heure » !

Pierre Henneaux

Cap-15.jpg

Pierre Henneaux , « Boucles d’argent », a 56 ans, ...

« ou plutôt 2 x 28 ans, rectifie-t-il : 28 ans dans l’insouciance et 28 ans dans la vie familiale et professionnelle. Natif de Vesqueville, je n’ai jamais quitté mon village sauf pour passer dix mois sous les drapeaux.

Je vis depuis près de 25 avec Marie-Christine et nous avons une fille, Perrine. J’ai également 4 beaux-enfants et 7 petits-beaux-enfants. »

 Jean-Luc Henneaux

Cap-01.jpg

Jean-Luc a 56 ans et est directeur financier à la Commune de Libin. Il a toujours vécu dans la Commune de Saint-Hubert dont il apprécie le calme et la qualité de vie.  Conseiller communal depuis 1994, échevin de 1994 à 2000, Jean-Luc est notre maïeur depuis 2012. Un maïeur impliqué, qui circule quotidiennement au sein de Saint-Hubert et ses villages, à l’écoute des citoyens. Un maïeur qui maîtrise ses dossiers à 100% et qui préfère les actes réfléchis et le réalisme aux beaux discours.

 

 PluS

Séverine Pierret-Burton

1Pierret-Burton Séverine.jpg

A 42 ans, elle aime transmettre des idées et être au cœur de l’action. Elle avait pensé devenir journaliste, elle est devenue enseignante. Elle s’est aussi engagée dans la vie associative d’abord, en politique ensuite avec le parti socialiste. Au CPAS, puis au Conseil communal, elle a appris les réalités du terrain. Cela a encore renforcé sa volonté d’agir pour le bien être de toute la population, celle de la ville comme celle des villages.

En 2018 comme en 2012, elle a accepté de conduire une équipe pluraliste qui partage une même vision pour Saint-Hubert.
Séverine attache une attention particulière à l’accueil et à l’épanouissement des enfants et des adolescents ainsi qu’à l’intégration des personnes isolées ou en difficultés. Personne ne doit être laissé sur le bord du chemin. Autre priorité, le cadre de vie dans les villages comme en ville, car tout le monde doit s’y sentir bien et s’y épanouir.

Un esprit positif aide à résoudre les problèmes du quotidien. Les autres aussi d’ailleurs. Tenace, Séverine emprunte au philosophe Théocrite une maxime qui vient bien à point : « l’eau goutte à goutte, creuse le roc ». Elle est convaincue qu’il faut une action dans la durée pour que Saint-Hubert soit un pôle historique, naturel et touristique incontournable. 

Philippe Gilson

2 GIlson Philippe.jpg

Philippe, 51 ans, c’est le service public tel qu’on l’aime : efficace, disponible et…souriant. Comme il aime à dire : « un sourire ne coûte rien et fait du bien ». Facteur chez B-Post, il arpente les rues, routes et chemins de la commune. Il a une mémoire phénoménale pour associer les adresses et les noms.

Il ne se contente pas de glisser du courrier dans des boîtes aux lettres et d’apporter des colis « avec soin ». Chaque fois que possible, il rencontre des gens. Surtout, il les écoute, et c’est bien utile quand on se porte candidat au Conseil communal et qu’on veut faire bouger les choses.

Deux sujets lui paraissent prioritaires aujourd’hui : remédier au manque de places de parking en ville et dynamiser le tourisme. Sur le plus long terme, il vise à mettre en œuvre une « vraie » politique citoyenne. Pour lui, tout le monde doit être traité de la même façon.

Marié, trois enfants, une petite-fille, Philippe apprécie la vie de famille. Côté hobbys, il s’adonne avec bonheur à la course à pied, au vélo et au théâtre. En tout, il met sa devise en pratique : voir, réfléchir… et puis agir. 

Virginie Guillaume-Evrard

3 Guillaume-Evrard Virginie.jpg

Virginie Guillaume n’y va pas par quatre chemins : son rêve est de faire de Saint-Hubert la ville la plus attrayante de Belgique. Et pourquoi ? Comme elle le dit : « les portes de l’avenir sont ouvertes à celles et ceux qui veulent les pousser ». Et de la volonté, elle en a. 

Elle adore la vie de famille : un mari et six enfants, ça vous demande une fameuse énergie. Il y a aussi son boulot, secrétaire à la zone de secours Luxembourg. Pas précisément un endroit où l’on s’endort sur des papiers. 

Il y a aussi son mandat de conseillère au CPAS, qui la met en contact direct avec les réalités, pas toujours roses, de la vie. Y ajouterons-nous des engagements multiples dans la vie associative ? Assurément. 

Il paraît qu’enfant, Virginie voulait devenir comptable. Ce qui est certain, c’est qu’elle ne compte pas son temps mis au service des autres. En points de mire si elle est élue ? 

L’extension du home Herman, une résidence communautaire, un habitat accessible à tous dans une ville où le tourisme et le commerce seront en pleine expansion. Vouloir, c’est pouvoir. 

Dimitri Magerotte

4 Magerotte Dimitri.jpg

Dimitri, c’est le « monsieur 100.000 volts » de Mirwart. Il voulait devenir électricien. Mais il a pris une autre voie. Il n’empêche, ce garçon, c’est une véritable pile électrique. Surtout quand il s’agit de Mirwart, « son » village.

Il n’arrête pas d’imaginer des choses et de s’activer pour les réaliser. Et cela, depuis longtemps, car Dimitri a ses racines dans un village qui garde une forte originalité au sein de l’entité de Saint-Hubert.
À 51 ans, c’est un homme de terrain qui sait mettre la main à la pâte. Il ne ménage pas ses efforts pour aider les autres. Et il entend bien poursuivre dans la même ligne s’il est élu au Conseil communal.

On connaît déjà ses deux priorités : les routes et le tourisme. Celui-ci est un moteur pour réaliser la commune attrayante dont rêve Dimitri.

Il a ce qu’on appelle une forte personnalité. Quand il a une idée en tête, il s’y tient. L’honnêteté est la qualité qu’il apprécie le plus.

À sa manière d’avancer, il fait penser au semeur qui prépare l’avenir et dont la statue domine la place du village. 

Cyriane Doucet

5 Doucet Cyriane.jpg

 

Avec dix-neuf ans au compteur, c’est la benjamine de la liste PluS. Une manière comme une autre de montrer que la valeur n’attend pas le nombre des années.  Plus jeune, elle voulait devenir avocate ou…professeure de mathématiques. C’est la seconde option qui l’a emporté.

Cyriane ne pouvait se résoudre à argumenter pour défendre certains criminels. Elle est comme ça. Carrée.

Elle prépare donc un régendat en mathématiques, mais trouve le temps d’initier des jeunes à la pratique du basket, un sport auquel elle s’adonne avec passion. Pourquoi s’engage-t-elle aujourd’hui en politique ? Pour une raison simple : elle aime sa ville et les gens qui y vivent.

Pour Cyriane, le cœur de Saint-Hubert, c’est un véritable atout.

Elle entend mettre deux priorités à l’agenda : veiller à une communication sans faille au bénéfice de la population et, c’est bien sûr, travailler au développement sportif de Saint-Hubert.

Son rêve ? Créer une famille qui pourra évoluer et s’épanouir dans un monde en paix.

Sa philosophie ? « Ton avenir est créé par ce que tu fais aujourd’hui, pas demain ». Alors, elle s’engage. Avec détermination. 

Bernard Rutten

6 Rutten Bernard.jpg

Avec Bernard, on ne s’ennuie pas. Il a l’art d’éclairer la discussion la plus sérieuse par un trait d’humour qui détendra l’atmosphère et fera éclore une idée nouvelle. Il fait tout avec sérieux, à commencer par son travail de directeur du Centre de Dépaysement et de plein Air de Saint-Hubert (Fédération Wallonie-Bruxelles), mais sans se prendre la tête.

Il aime rassembler pour bâtir une société où règnent le respect, la solidarité, l’écoute de l’autre, la participation. Voilà pourquoi, comme en 2012,  il s’engage avec PluS.

Bernard veut une politique écologique valorisant une nature qu’il adore depuis son plus jeune âge. Il voulait devenir naturaliste ou reporter animalier. Aujourd’hui, il fait découvrir à des milliers d’enfants reçus au Centre chaque année, cet environnement qui est l’une des richesses de Saint-Hubert.

C’est un marcheur aguerri. Son chien, Seal, en sait quelque chose. Quand il trouve le temps (si, si, ça arrive), notre homme adore lire des livres de cuisine tout en écoutant de la musique. C’est à l’auteur Georges Courteline, qu’il emprunte sa maxime préférée : « passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet ». Pour réflexion. Sans prise de tête évidemment. 

Jeanine Sibret

7 Sibret Jeanine.jpg

A votre avis, que voulait devenir Jeanine Sibret quand elle était petite ? Institutrice maternelle. Et qu’est-elle devenue ? Institutrice maternelle, pardi !

Elle se dit elle-même « tenace ». On la croit sans peine. Elle a l’amour des enfants. Elle est toujours à la recherche d’idées pour rendre attrayantes les leçons qu’elle leurs propose. Passionnée d’équitation, elle la pratique avec détermination et patience depuis quarante ans.

Institutrice dans sa classe de nombreuses années, elle est aujourd'hui en fonction dans le centre de dépaysement et de plein air à Marbehan. Elle a conquis le brevet de guide nature afin de mieux maîtriser les ficelles de son “ nouveau métier “

Elle a aussi, l’amour de Saint-Hubert qui la vit naitre voilà à peine plus d’un demi siècle. Malgré son emploi du temps, elle trouvera du temps  pour se consacrer à « sa » ville. Une ville qu’elle conçoit comme un endroit où il fait bon vivre, où règnent la sécurité et la  tolérance des habitants, l’accès à la nature, aux sports, aux loisirs, à la culture.

Ses engagements si elle est élue ? Etre claire et honnête avec toutes et tous, pratiquer l’écoute et s’activer pour que des projets soient menés à bien. Sa devise ?  « Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; qui ne veut rien faire trouve une excuse ». 

Jacky Slachmuylders

8 Slachmuylders Jacky.jpg

 Jacky Slachmuylders vous le dira plutôt deux fois qu’une : « Moi, je n’ai pas de rêve ! j’ai des projets ». Voilà qui est clair. Mais cela n’a pas empêché Jacky de réaliser un de ses souhaits d’enfance : il voulait devenir pompier. 

Aujourd’hui, à 39 ans, il est sapeur-pompier ambulancier. Une mission qu’il remplit en plus de sa profession d’agent de gardiennage. C’est sa manière à lui de se mettre au service des autres. Et c’est pour la même raison qu’il est aujourd’hui candidat sur la liste PluS. Il veut s’investir pour sa commune (qui est aussi la nôtre). 

Pour lui, c’est aussi un défi à relever avec deux points forts : augmenter le nombre d’habitant-e-s et garantir un maximum de bien-être à toute la population. Les deux objectifs sont liés, car assurer une bonne qualité de vie et des services accessibles à tous et toutes, c’est aussi un bon moyen d’attirer de nouvelles personnes dans la commune. 

Jacky a l’œil pétillant des pince-sans-rire et des gens qui essayent toujours de voir le côté positif des choses. Demandez-lui quel est son plus gros défaut, il vous répondra « impulsif ». 

Et sa principale qualité ? Savoir être à l’écoute des autres. Que vouloir de plus ? 

Tiffany Jeanjot

9 Jeanjot Tiffany.jpg

 « Pour atteindre le sommet de l’arbre il te faut viser le ciel ». A tout juste moins de trente ans, Tiffany n’est pas du genre à rester assise quand il y a quelque chose à faire. Elle veut apporter de nouvelles idées pour notre commune. Et les réaliser.

Maman de deux filles, elle est très attentive à la situation des enfants. Elle rêve d’un monde sans violence où ils pourraient s’épanouir. Si changer le monde d’un coup de baguette magique est hors de portée, faire de Saint-Hubert une commune « enfants bien admis » est réalisable. C’est une des raisons pour lesquelles Tiffany veut s’impliquer dans la gestion communale.

Employée du Service Public de Wallonie, elle apprécie le cadre de vie de notre région. Son attachement à la nature y est pour beaucoup – enfant, elle voulait devenir vétérinaire – mais elle y voit aussi un levier pour développer le tourisme. Surtout si on y ajoute le patrimoine. Quel beau terrain pour le geocaching, une chasse aux trésors qui combine l’usage du GPS et de la…marche à pied.

Celle-ci figure parmi les hobbys préférés de Tiffany, avec la fréquentation de la piscine. Développer le sport dans l’entité figurera en bonne place dans son agenda. On s’en doutait.

Benjamin Doyen

10 DoyenBenjamin.jpg

Kiné de profession, Benjamin Doyen a toujours habité Saint-Hubert, plus précisément Awenne où il a passé presque toute sa jeunesse. Depuis l’enfance, il aime dessiner et créer des projets, inventer, innover…C’est aussi un fervent sportif : motocross, course à pied, trail, VTT, vélo de descente, natation, ou tout autre sport… même à la télé.

En points de mire s’il est élu : le sport et la forêt comme lieu de loisir.

Favoriser l’accès aux terrains de jeu, aux circuits balisés et assurer une meilleure répartition des subsides aux divers clubs borquins est essentiel. Améliorer l’accès à nos forêts par des parcours balisés, des promenades, avec des bancs, des poubelles sur le parcours est nécessaire.

Sa philosophie est claire : la vie est déjà bien comme ça, il faut profiter un peu de ce qu’on a. Mais, comme tout le monde, gagner à l’euro million ne lui déplairait pas. Sa devise ? « Solide comme le sapin, fort comme la mirabelle ».

A l’horizon 2025, Benjamin voit Saint-Hubert connue, et même réputée, pour de grands évènements sportifs ou culturels : un peu dans le genre de Liège-Bastogne-Liège ou de la foire agricole de Libramont. Et pourquoi pas ?

Sophie Bays

11 Bays Sophie.jpg

« Qui  ne tente rien n’a rien ». Alors, pourquoi ne pas se porter candidate au Conseil communal ? Sophie Bays est passée à l’acte et figure aujourd’hui sur la liste PluS. 

Cette maman de deux enfants voulait devenir psychologue pour comprendre le comportement des personnes. Elle aime l’idée qu’être entendu est l’une des clés de l’épanouissement. La vie en a fait une aide familiale, ce qui lui apporte une expérience humaine incomparable et lui permet de mettre en œuvre une qualité qu’elle revendique : le dévouement. 

Si Sophie a décidé de s’engager en politique, c’est avec une idée bien précise : y porter la parole de toutes ces personnes si peu consultées. Des gens « ordinaires », riches de leurs différences qui méritent d’être entendus. 

De par sa profession, exercée avec passion, Sophie les connaît bien, les apprécie et porte une attention particulière aux aînées et aux enfants. Elle aime les contacts humains et aimerait réaliser un tour du monde avec sa famille. 

Travailler dans l’humanitaire lui plairait, mais, pour l’instant, elle veut contribuer à faire de Saint-Hubert une ville rurale, vivante, agrémentée de musées, où il fera bon vivre.

Arnaud Henin

12 Henin arnaud.jpg

Arnaud, c’est du solide. Quand il vous dit qu’il est maçon, vous vous dites : « ah oui, mais c’est bien sûr ». Il a l’allure du métier.

Il est jeune, 20 ans, et motivé. Construire des maisons, c’est bien, participer à la vie d’une commune, c’est mieux. Il veut réaliser des projets avec les jeunes. Développer de nouvelles activités sportives par exemple, c’est une priorité. Il ne manque ni d’idées, ni d’énergie pour mettre cela en chantier. Il pense aussi que les jeunes doivent s’organiser en ville comme dans les villages pour mener des activités et faire entendre leur voix.

Au plan général, il voudrait Saint-Hubert compte plus de commerces.

Arnaud est sociable. Il sait ce qu’est le travail en équipe. Il est bien avec ses potes, surtout quand il s’engage avec eux dans une belle partie de football, son sport préféré. Il rêve d’en faire un métier en devenant entraîneur dans un grand club.

Dans la vie courante, il est du genre calme. Pas de grands gestes, pas d’éclats de voix. On le comprend mieux quand on connaît son dicton favori « Qui sème le vent, récolte la tempête ».

Arnaud n’est pas là pour faire du vent, il est là pour bâtir.

Carol Wauthy

13 Wauthy Carol.jpg

Elle était là en 2012, la revoilà en 2018. A 52 ans, Carol a de la suite dans les idées et de l’énergie à mettre au service des autres. Maman de cinq enfants, elle et son c ompagnon sont devenus famille d’accueil pour un petit bonhomme qui ajoute à leur bonheur.

Elle habite Hatrival et la vie de famille est très importante pour elle. Mais cela ne l’empêche pas de prendre ses responsabilités au-dehors.

Agent pénitentiaire à Saint-Hubert, Carol est bien placée pour voir les côtés sombres de la société. Elle s’engage parce que l’immobilisme détruit la collectivité. Si elle est élue, elle s’attachera en priorité en faveur de l’avenir de la jeunesse. Ce qui implique un meilleur encadrement de celle-ci. Elle veut aussi travailler en faveur des personnes âgées et des personnes démunies. Solidarité et sécurité comme maîtres mots pour la vie dans la commune.
Carol aime voir les gens sourire. Elle-même donne l’exemple et cite volontiers ce dicton : « une maison en paille où l’on rit vaut mieux qu’un palais où l’on pleure ». Qui dit mieux ?

Fabrice Mathieu

 

14 Mathieu Fabrice.jpg

La tête dans les étoiles, mais les pieds bien ancrés dans le sol, voilà Fabrice. Il cultive une passion pour l’astronomie, jusqu’à rêver de marcher sur la Lune. Sa maîtrise des nouvelles technologies lui permet de marier les images et les sons de façon étonnante. Il est vrai qu’employé chez Proximus, il baigne dans un environnement favorable.

Et il sait ce que militer veut dire.

À 46 ans, il s’engage en politique communale avec un projet de grande envergure : contribuer au développement économique et urbain de notre commune pour améliorer les conditions de vie de nos concitoyens. Il veut rendre à Saint-Hubert sa splendeur d’antan et en faire une commune enviée pour sa qualité de vie et son attrait touristique.

Ce n’est pas peu, mais notre homme a de quoi tenir la distance.

Fabrice est un « rapide ». Il aime que les choses se fassent vite…et bien. Avec lui, la bonne humeur est toujours au rendez-vous. Il juge l’honnêteté primordiale. Il trace, avec une devise claire : « Honni soit qui mal y pense ». C’est dit.

Ophélie Rasquin

15 Raskin Ophélie.jpg

Technicienne de surface en maison de repos, âgée de 27 ans conjoint de Benoît Thomas, Ophélie s’est portée candidate pour défendre ses idées, mais aussi pour apprendre et pour être un maximum à l écoute des autres. Maman elle-même, elle place en tête de ses objectifs tout ce qui peut être fait pour la jeunesse.

L'embellissement de la commune et le bien être des citoyens lui tiennent à cœur.

A dix ans, elle voulait avoir une famille nombreuse ; dix-sept ans plus tard maman de trois enfants, Ophélie a réussi son rêve!

Elle n’a pas froid aux yeux, elle fonce toujours sans se retourner !!Ophélie aime les sorties entre amis et ne rate pas une occasion de s’amuser. La marche figure parmi ses hobbys préférées.

Sa devise? " On ne change pas une équipe qui gagne " quoi qu’il arrive on sort toujours gagnant !! Déjà tout un programme.

Claude Guillaume

16 Guillaume Claude.jpg

Claude Guillaume, c’est l’homme des deux « s » : sourire et sport. D’ailleurs, son smiley préféré affiche un large sourire en propulsant dans l’air un ballon de football. Quand il n’est pas au volant de son bus, il est chauffeur pour l’Institut centre Ardenne, Claude promène sa soixantaine souriante du côté de la pétanque. Il s’investit beaucoup dans le club de Saint-Hubert.

Conseiller communal PS de 2009 à 2012, il est prêt à reprendre du service avec des priorités qui n’ont pas varié : le sport et la jeunesse. Les deux, d’ailleurs, sont liés. Concernant le sport, il ne manque pas d’ambition puisqu’il souhaite faire de Saint-Hubert une ville de référence. Et même, il caresse un rêve « un peu fou », dit-il : faire de Saint-Hubert, la capitale européenne du sport et la ville la plus accueillante de Belgique.

On pourra sourire (tant mieux), mais voilà un homme qui a une vision pour l’avenir. Une vision qu’il entend servir avec une nouvelle équipe. Lui qui, dans son jeune temps, voulait devenir footballeur professionnel (à Anderlecht s.v.p. !) connaît la valeur de l’équipe et la force du moral dopées par la bonne humeur.

Francis Dupont

17 Dupont Francis.jpg

À 79 ans, c’est l’ « expérimenté » de l’équipe. Il a des convictions et des idées bien arrêtées, qu’il  défend, coûte que coûte. Il se dit lui-même « obstiné ». Cela lui a valu quelques moments chauds dans sa vie politique, mais il assume.

Sa ligne de conscience, elle, n’a jamais varié. S’il s’engage aujourd’hui aux côtés de PluS, c’est pour soutenir une liste qui répond à ses valeurs, à prédominance socialiste, et qui servira l’intérêt général et non celui de personnes ou d’un groupe particulier.

C’est que Francis garde au cœur le rêve d’une société égalitaire, équitable et tolérante.

Pas question d’abandonner à son sort une ville qui décline. Pour lui, économiste de formation, la relance de Saint-Hubert est possible. Le développement touristique est un levier puissant pour lequel Saint-Hubert dispose d’atouts importants tels son histoire et son patrimoine qui compte plusieurs sites remarquables. Il y a là matière à créer des emplois et à revitaliser la Commune.

C’est à l’économie, à la philosophie et à la… politique que Francis consacre son temps libre. On ne se refait pas.

 

DYN@M’IC

#1 Didier NEUVENS  

 2018-09-06_081405.jpg

La gestion du temps de travail tant dans le privé que dans le public, c’est l’art de déléguer. Mais pour cela, il faut être capable de réfuter le « Moi seul peux le faire ! Moi seul ai les compétences ! ». C’est malheureusement trop peu souvent le cas en politique ! Excepté lorsque toutes les compétences nécessaires à la bonne gestion communale sont présentes, et où chaque candidat connait son implication éventuelle dans celle-ci. C’est le cas pour le groupe DYN@M’IC.

Mais la valeur d’une équipe ne s’apprécie pas en fonction des capacités individuelles de chacun, mais bien de leurs combinaisons, créant la complémentarité nécessaire au but recherché, c’est-à-dire dans notre cas, la gestion communale au service du citoyen. En tant que chef de file de DYN@M’IC, mon rôle a été de créer cette liste et de générer son esprit d’équipe.

Cette force de cohésion s’est manifestée et s’est amplifiée au travers des différentes séances de commissions de travail.  Le fruit de ce dur labeur est un programme réaliste à la portée financière de notre commune, et ce grâce à l’implication d’investisseurs privés. Ce programme futuriste pour Saint-Hubert possède le défaut de ses qualités.

C’est le seul à replacer le citoyen au centre du débat. Il a été fait avec vous et pour vous !

Malheureusement, cela le rend peu compatible avec les autres programmes. Pour cette raison, nous vous demandons de voter pour toute la liste. Nous sommes prêts, maintenant à vous de choisir. 

DYN@M’IC, une équipe qui tombe à pic !... Pour améliorer votre quotidien !

Neuvens.d@belgacom.net – 0475 450233

 

#2 Anne FELIX

2018-09-06_081405.jpg

Développer la cohésion sociale, encourager les initiatives locales, participer à la mise en place de services et de projets qui permettront d’améliorer la qualité de vie de tous les citoyens, tant au point de vue sportif, culturel que festif.

Je serai particulièrement attentive au secteur de l’enfance, de la jeunesse et des seniors.

Alors le 14 octobre soutenez les candidats de la liste Dyn@mIC afin de poursuivre ces actions.

presse.annefelix@gmail.com – 0498 429222                

 

#3 Dominique Bosendorf 

2018-09-06_081405.jpg

Pour les citoyens !

Dominique.bos@skynet.be – 0497 482016

 

#4 Angélique François-Breviere

 

2018-09-06_081405.jpg

 Pour nos enfants, tournons-nous vers un avenir Dyn@m’IC

Angelbreviere@hotmail.fr – 0472 743612         

 

#5 Dominique Penoy  

2018-09-06_081405.jpg

Pour une gestion saine de nos infrastructures.

Dominique.penoy@gmail.com – 0478 491066

 

#6 France Gueibe compagne de Br. Thumilaire

2018-09-06_081405.jpg

« Préoccupons- nous de nos aînés, du bien-être et de la santé de tous »

France.gueibe@hotmail.com

 

#7 Jean-François Slachmuylders

2018-09-06_081405.jpg

«  Ensemble Dynamisons  le sport et la culture dans notre belle commune »

Teuf41@gmail.com – 0497 808816

 

#8 Coline Lejeune

2018-09-06_081405.jpg

Les jeunes, ne vous dispersez-pas, luttez pour ne plus être une génération déclassée ! « Si la vieillesse a pour elle l’expérience, la jeunesse a mieux encore, elle a l’espérance » C.Fée.

Colinelejeune.sea@gmail.com – 0499 306383

 

#9 Jean Lejeune

2018-09-06_081405.jpg

Ensemble allons de l’avant !

Lejeunejean88@gmail.com – 0495 66 9245

 

 

#10 Christina Herin-Bay

 

2018-09-06_081405.jpg

Au quotidien, vivre mieux, c’est possible… Votez Dyn@mIC.

Christina.bay75@yahoo.fr – 0496 048221

 

#11 Frédéric Dehuy

2018-09-06_081405.jpg

Mesdames, Messieurs, bienvenue à bord.

Embarquons avec Dyn@m’IC pour un renouveau de notre commune.

freddehuy@gmail.com – 0497 657919

 

 

#12 Monique Laroche-Cornette

2018-09-06_081405.jpg

 

Une attention particulière sur le bien vivre de nos seniors.

Corm.be@yahoo.fr -  0476 647908

 

#13 Renaud Antoine

2018-09-06_081405.jpg

L’aide aux commerçants, c’est possible.

Renaudantoine9@hotmail.com – 0475 210581

 

#14 Laura Legrand-Devel

2018-09-06_081405.jpg

Dyn@mIC pense différemment pour les besoins de chacun.

Devel.laurette@gmail.com – 0496 063657

 

#15 Georges Jaumin

2018-09-06_081405.jpg

Une volonté de changement pour un véritable renouveau sans oublier l’assainissement des finances communales.

g.jaumin@skynet.be - 084 366296

 

#16 Murielle Maquet-Volvert

2018-09-06_081405.jpg

Unissons nos compétences pour des actions concrètes pour Saint-Hubert et ses villages.

Murielle.volvert@outlook.be – 0471 309080

 

#17 Joseph Marchal

2018-09-06_081405.jpg

Votez pour un maximum de candidats de l’équipe Dyn@mIC.

Joseph.marchal@skynet.be – 0475470553

PP

groupe3.jpg

de gauche à droite : 3 , 4, 2, 1 
 
  1. Detroz André , 53 ans Adjudant du Génie e.r. Techniques spéciales du Bâtiment Vétéran, andredetroz@hotmail.com
  2. Moreau Vinciane , 54 ans  Aide-Soignante moreauvinciane@gmail.com
  3. Baudrez Philippe , 66 ans  Commissaire Honoraire baudphilippe@hotmail.com
  4. Leplang Nicole , 76 ans Retraitée 
 
Notre liste communale se présente comme une liste de rupture par rapport au système actuel dans lequel le Citoyen n'est pas au centre des préoccupations des élus (sauf au moment des élections)
 
Nous prônons d'abord le RESPECT 
Respect des personnes ,
Respect de notre environnement ( Lieux de vie ,de circulation, de notre Patrimoine),
Respect des règles de vie en Société 
 
Voici succinctement nos priorités :
1) Gestion saine des finances communales (en bon-père de famille) et respect des procédures de Marchés Publics ;
Recours à la concertation des citoyens quant à ce qui a un impact important pour la vie d'un quartier , d'un village , de la commune. Le Référendum 
2) Aide à la précarité (de plus en plus évidente) de certains de nos résidents .
3) Mise en valeur de notre Patrimoine Religieux et Historiques , qui vont de pair .
4) Attention accrue au respect de l'environnement et des zones protégées par la la Région wallonne et autres directives .
5) Protection de nos commerces de proximité ET de nos PME et TPME .
6) Amélioration de la mobilité pour les personnes n'ayant pas de voiture
7) Restauration de notre Zone d'activités économiques qui est dans un état lamentable .
8) Promotion des activités culturelles POUR TOUS et développement de musées typiques aux anciennes activités des villages de la Commune (exemple : Musée des Sabotiers à Awenne )

NATION

En attente des infos

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel