Real Time Web Analytics

Maxime Mottet

  • Maxime Mottet : « Déjà les yeux rivés sur Tokyo 2020 »

    Pin it!

    2016-08-17_065208.jpg

    Maxime Mottet est rentré chez lui, à Saint-Hubert, samedi. Après la belle 10e place obtenue aux JO la semaine dernière, le tireur aux clays de 25 ans avoue avoir un goût amer en bouche. Pourtant, c’est déjà les yeux rivés sur les prochains JO à Tokyo en 2020 que le Borquin évoque son expérience à Rio.

    Lire la suite

  • Pas de demi-finales pour Maxime Mottet au tir aux clays, 10e des qualifications

    Pin it!

    1289600355_B979394575Z.1_20160808173639_000_G0N7CA2HB.3-0.jpg

    Maxime Mottet n’a pas réussi à se hisser en demi-finales du tir aux clays des jeux Olympiques de Rio, lundi. Il a terminé 10e des qualifications sur 33 engagés, seuls les 6 premiers se qualifient pour les demi-finales.

    Lire la suite

  • Des nouvelles de Maxime Mottet

    Pin it!

    868903284_B978906888Z.1_20160610132342_000_GIG6VV0S8.1-0.jpg

    Maxime Mottet pointe au 16ème rang après la première journée des qualifications du tir aux clays, dimanche aux Jeux Olympiques de Rio. Il totalise 68 points (23-22-23).

    L'Italien Massimo Fabbrizi (75) a terminé en tête après cette première journée.

    La deuxième journée aura lieu ce lundi. Il restera deux tours de qualifications à disputer, à l'issue desquels les six premiers seront qualifiés pour les demi-finales.

    Mottet, 25 ans, médaille de bronze du Mondial 2015, est pour l'instant à trois points de la 6ème place, occupée par le Turc Yavuz Ilnam (71).

    Info RTBF.

    Voyez la vidéo ici : http://www.rtbf.be/auvio/detail_maxime-mottet-16eme-de-la-premiere-serie-de-qualification-h-gilbert?id=2132117

  • Maxime Mottet ira bien aux JO de Rio

    Pin it!

    63943783_B978696566Z.1_20160518190349_000_GK16QLS6I.2-0.jpg

    La Meuse Luxembourg de ce jour l'annonce : c’est une délivrance pour Maxime Mottet. Le tireur aux clays originaire de Saint-Hubert participera bien aux JO de Rio au mois d’août. 

    Lire la suite

  • Maxime Mottet privé de Jeux ? Réponse au plus tard le 11 juillet !

    Pin it!

    63943783_B978696566Z.1_20160518190349_000_GK16QLS6I.2-0.jpg

    Maxime Mottet (Saint-Hubert) ne participera peut-être pas aux Jeux olympiques de Rio cette année. Le jeune tireur aux clays fait en effet les frais d’un profond manque d’organisation de la part de sa fédération. Sa troisième place lors des championnats du monde en Italie l’an passé ne semble désormais plus satisfaisante aux yeux de cette dernière qui pourrait finalement envoyer Yannick Peeters, un tireur flamand de 31 ans. Explications.

    Lire la suite

  • La sélection olympique de Maxime Mottet remise en question?

    Pin it!

    63943783_B978696566Z.1_20160518190349_000_GK16QLS6I.2-0.jpg

    Les bons résultats récents de son rival Yannick Peeters et l’absence de critères internes dans sa fédération pourraient coûter cher au tireur aux clays de Saint-Hubert.

    Lire la suite

  • Maxime Mottet, l’arme adroite

    Pin it!

    Mottet1-280x250.jpg

    Borquin.

    Quand on planche sur la définition de ce curieux patronyme, sur le blog de la commune de Saint-Hubert, les définitions jouent à saute-mouton. On y parle de saucisson cuit à la vapeur. D’un hôtel qui fait face à la basilique. D’un nom de famille originaire de France. Avant d’avouer, en bout de course, qu’il s’agit aussi — surtout — du surnom des habitants de la commune, qui sont « fiers » d’être ainsi catalogués « malgré que les Borquins aient parfois une mauvaise réputation. » La raison ? « Leur caractère très ardennais. Plus têtu que ça, tu meurs ! »

    Maxime Mottet se reconnaît tout à fait dans cette description. À 24 ans, il fait aujourd’hui partie des porte-drapeaux de sa cité, lui le « BC » (Borquin connu), ou plutôt « BDC » (Borquin désormais connu), sorti du bois en septembre dernier à la faveur d’une médaille de bronze brillamment décrochée aux Mondiaux de tir aux clays, à Lonato, en Italie, qui lui a ouvert la route des Jeux de Rio. « Je suis un peu brut de décoffrage, avoue-t-il. Ma devise, c’est celle des Chasseurs ardennais : “Résiste et mords”. Mais quand on me connaît, ça va. Je suis naturellement sociable ! »

    Dans le salon attenant au cabinet d’avocat de son père, il s’amuse un peu de cette soudaine notoriété locale « juste bizarre ». « L’engouement suscité par mon résultat m’a très étonné, comme toutes les félicitations que j’ai reçues. J’essaie de comprendre. Je fais avec. »

    Source : "Le Soir", cliquez ici pour lire la suite.