Real Time Web Analytics
Pin it!

Saint-Hubert : mises à l’honneur après le conseil communal de ce mardi 23 juin !

Après le conseil communal de Saint-Hubert de ce 23 juin 2015, plusieurs personnes ont été mises à l’honneur (Cliquez sur les différentes photos pour les agrandir).

Tout d’abord deux lauréats au travail :

  • Chantal Barthélemy : Sa Majesté le Roi lui a conféré le titre et l’insigne d’honneur d’or de Lauréat du travail du secteur fleuristerie. Le Comité Organisateur lui a décerné le label « Maître du métier ».

    20150623-06114a.JPG

  • Renauld Arnould : Sa Majesté le Roi lui a conféré le titre et l’insigne d’honneur d’argent du secteur Boulangerie, Pâtisserie, Glaceries et Chocolaterie artisanales. Le comité Organisateur lui a décerné le label « Expérience et Innovation ».

    20150623-06120a.JPG

Ensuite deux mises à la pension :

  • Chantal Barthélemy, à nouveau. Charlotte Leduc, la Directrice générale, en a fait la présentation : 

    Fêtée à doubles titres et pour chacune de ses deux professions, ce qui ne doit pas arriver souvent.
    D’une part : Admission à la pension début 2015 pour son emploi de professeur de morale à la Ville et d’autre part décorée du titre et de l’insigne d’honneur d’or Lauréat du travail par un arrêté royal du … pour sa profession de fleuriste. L’insigne a été décerné en « raisons des activités sociales de Chantale sur le plan professionnel » dixit l’arrêté royal.
    Chantale Barthélemy peut se vanter d’une longue carrière de 45 ans dans l’enseignement et d’un parcours dans près de 16 écoles différentes à Saint-Hubert et ses alentours (Tenneville, Neufchateau, Sainte-Ode, Wellin, Libramont…). Elle en a vu défiler des petites têtes blondes.
    Elle peut aussi se vanter d’avoir mené de front ses cours et ses activités commerciales d’abord dans les meubles ensuite et surtout comme fleuriste.
    C’est en effet en 1985 que l’ancienne épicerie de la Rue du Mont, n° 1 s’est transformée pour devenir l’orchidée que nous connaissons. Nom dont par ailleurs tout le monde semble ignorer l’origine dans la Ville de la Rose de Redouté. On espère avoir l’information lors de la réception qui suivra…
    Chantale Barthélemy est une véritable passionnée dans le domaine de fleuristerie. Elle fait profiter ses clients de sa grande expertise et acquise notamment par ses nombreuses formations.
    Pour le personnel de l’hôtel de Ville l’orchidée c’est un peu chez la voisine sur qui on peut compter au pied levé… Chantale nous offre une collaboration sans faille et dans la bonne humeur malgré nos commandes quelques fois un peu tardives.
    Michel Laurent (Le Monsieur protocole de la Ville absent) ne me contredirait pas...
    Tout cela pour saluer la longue carrière de Chantale. Si l’enseignement est une page tournée, l’orchidée continue et pour information si l’or est la distinction suprême Michel Laurent m’a glissé qu’il reste la procédure de doyen d’honneur…

    20150623-06134a.JPG

  • Philippe Delbeck : voici comment le bourgmestre, Jean-Luc Henneaux, nous l’a présenté : Philippe Delbeck est un bon Bruxellois puisqu’il est né à Watermael-Boistfort le 10.11.1954. Philippe fera ses humanités classiques en latin-math. Il suivra et réussira ensuite des études d’ingénieur civil des constructions à l’université de Liège où il obtiendra son diplôme le 28/09/1979.Sa première expérience professionnelle, Philippe la fera à la société du canal de Bruxelles suivie rapidement par le service militaire qu’il accomplira en 1981.
    C’est ensuite dans l’enseignement, à l’école hôtelière de Namur, que Philippe poursuivra sa carrière, en tentant d’inculquer aux jeunes les notions bien difficiles de math et de physique.
    Pendant ce temps, Philippe se présente aux élections à Nassogne où il sera élu et occupera la fonction de Bourgmestre du 4/2/83 au 10/01/89. Perfectionniste et rigoureux, Philippe décidera de suivre les cours de sciences administratives, et ce afin d’exercer son mandat dans les meilleures conditions. Philippe accomplira d’ailleurs cinq mandats à Nassogne en occupant successivement les fonctions de Bourgmestre, Échevin, Président de CPAS, Échevin à nouveau, puis conseiller communal.
    Et ces cours vont justement orienter le reste de sa carrière professionnelle puisqu’ils vont lui permettre de présenter et de réussir l’examen de receveur régional. Ainsi il va entrer en fonction à Hotton et Rendeux le lier septembre 1987 pour terminer sa carrière à Saint-Hubert le 1/12/2014. Philippe exercera donc à Hotton, Rendeux, Saint-Hubert avec des intérims à Laroche et Fauvillers.
    Philippe nous ne doutons pas que ta retraite sera bien occupée puisque tu as une passion ; celle de la chasse.
    Des trois années passées à Saint-Hubert, tes Collègues retiennent une grande convivialité. C’est toujours un grand plaisir de te rencontrer au travers d’un couloir. Tu fais partie de ces gens qui savent prendre beaucoup de recul. La comptabilité c’est bien, et elle doit être bien tenue, mais il faut aussi soigner les relations humaines. Tu l’as toujours fait et c’est pour cela que tous ici garderont un excellent souvenir de toi.
    Philippe, tu es un Collègue charmant et discret. Je me rappelle qu’au début de ce mandat alors que j’avais l’impression d’être le dernier à quitter l’hôtel de ville j’ai soudain entendu l’alarme se déclencher. Quelques secondes plus tard, je t’ai vu surgir de la cage d’escalier : étonné, mais pas décontenancé.
    Comme Collègue, puisque nous avons été Collègues pendant vingt-quatre ans, j’ai aussi le souvenir de quelqu’un de particulièrement « cool », compétent et charmant.
    Merci Philippe, pour ta brillante carrière et la compétence dont tu as fait preuve au profit des Communes dont tu avais la gestion.

    20150623-06130a.JPG

Félicitations à eux.

20150623-06121a.JPG

20150623-06138a.JPG

Les commentaires sont fermés.